L’Anneau des vignes par Danielle Debraine Wannaz

$mlcpost->name|escape:'htmlall':'UTF-8'}

Les choses les plus belles naissent des souvenirs d’enfance les plus heureux. Danielle Debraine Wannaz, fille et sœur de vignerons à Cully, se souvient attacher les sarments, empêcher que la vigne en gobelet de son père ne s’étale : pour cela, les enfants glissaient les fils de fer dans une petite machine qui créait des boucles à chaque bout. Ces simples boucles en fer, appelées aussi bagues, sont les madeleines de Proust de Danielle.

C’est tout naturellement qu’au moment de concevoir un objet d’art pour la Fête des Vignerons, lui reviennent à la mémoire ces fils de fer dont elle imagine alors de quelle jolie manière ils pourraient épouser avec grâce et sensualité le cou et la gorge d’une femme. L’anneau des vignes était né. Pour rester fidèle à l’objet de base, l’anneau des vignes sera en argent. « Je voulais un bijou sobre, comme l’est le Vaudois. A qui ce détournement artistique d’un objet utile ne peut que plaire. Le brillant de l’argent 925 suffit. »

Son anneau des vignes garde la même attache que son modèle d’origine, soit deux crochets qui s’emboîtent. Elégant, il cultive le mystère pour les non-initiés et symbolise avec force le lien, l’attachement — quoi de mieux lorsqu’on offre un bijou ? 

Découvrez cette article ici

Comments (0)

No comment

Français
Appelez-nous au : +41 21 320 35 35
Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0.00 CHF Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander